Le jeu de la roue et du bâton

​

​

À la sortie de l’école, garçons et filles se retrouvaient au fond de l’impasse de la rue du Canal pour des parties de marelle, de colin-maillard, d’«1,2,3 Soleil», de billes, d’osselets, de foot avec des boîtes de conserve… Plusieurs d’entre eux se souviennent également avoir beaucoup joué au jeu de la roue et du bâton. Une vieille roue de vélo (ou un cerceau lorsque l’on avait plus de moyens) et un bâton suffisaient à organiser des courses mémorables entre enfants. Le but était d’atteindre en premier la ligne d’arrivée sans faire tomber sa roue que l’on poussait avec un bâton. Ce jeu se pratiquait dans presque tous les quartiers du village.  

​

Témoignages de Mesdames Marlène Buhler, Francine Ehrhard, Danièle Hess 

et Monsieur Bernard Kleiber