Le porte-monnaie voyou

​

​

Bernard habitait une maison au bord de la route départementale. Il jouait beaucoup sur cette route où les voitures étaient rares mais les cyclistes plus nombreux. L’un des jeux préférés de l’espiègle Bernard était celui du «porte-monnaie voyou». Avec l’aide de ses copains, il fixait un porte-monnaie à une longue corde. La corde était glissée sous la clôture de la maison. Il suffisait ensuite de la dissimuler soigneusement avec du sable prélevé sur le tas de la cour et de disposer le porte-monnaie bien en évidence sur la route. Dès qu’un vélo s’arrêtait et qu’une main se posait sur le porte-monnaie celui-ci disparaissait comme par magie sous les fous rires des enfants.

​

Témoignage de Monsieur Bernard Kleiber